Rites d'exorcisme et prières de protection

 

Une discussion étant apparue sur VR quant à la sortie de la version complète du film" l'exorciste", j'en reprends ici quelques textes intéressants

 

Message de Loup Blanc (VR) 13-11-2001.

 

Je signale un livre de référence sur le sujet :

 François de Muizon, Les derniers exorcistes de l'épiscopat révèlent - Possessions et envoûtements analysés par des religieux et des psychiatres, chez Filipacchi, 1996.

     Il s'agit d'une enquête approfondie par un professeur de journalisme catholique. Le film "L'exorciste" est excellent (le livre de Peter P. Blatty est encore mieux, car les méthodes du démon sont mieux étudiées), mais cette enquête montre que Blatty et le film sont encore très loin en-dessous de la réalité. Les faits tels qu'ils sont rapportés par les témoins directs ne paraîtraient pas crédibles sur un écran.

     Les phénomènes de possessions accompagnés de symptômes surnaturels (prédictions vérifiables, clairvoyance, usage de langues non apprises, déplacement d'objets à distance) sont plus répandus qu'on ne le croit, mais les victimes et les témoins choisissent assez rapidement le silence, y compris face à des prêtres qui préfèrent jouer au psy.

 

Message de Richard (VR) 13-11-2001.

 

A propos d'exorcisme, j'ai écouté une bande magnétique  contenant l'interview du Père Mathieu, exorciste célèbre. Je pourrai en avoir une copie. Très intéressant. J'ai une interview et le témoignage de Marie Bigot, Miraculée de Lourdes... passionnant...

Serge, il faudrait que je vous envoie des extraits pour passer sur Radio Courtoisie

 

Message de S.de B. (VR) 14-11-2001.

 

C'est fort aimable a vous. Je vous indique toutefois que j'ai reçu Marie Bigot sur Radio Courtoisie il y a quelques années. justement.

 Je n'ai pas connu le père Mathieu mais un ami proche a eu recours à son ministère . Son témoignage est étonnant. Je serais donc content de recevoir l'enregistrement dont vous parlez.

Faute de rencontrer le père Mathieu, j'ai interviewé le père Chenesseau, lui aussi exorciste réputé. l'entretien a  été diffusé sur Radio Courtoisie.

Mais surtout, ma femme et moi avons très bien connu le père Geslan, grand exorciste du diocèse de Paris. Il résidait chez nous lorsqu'il venait exercer son ministère rue de la Ville l'évêque, une fois par semaine. Le reste du temps il vivait à Notre Dame de la Mer, un lieu dit aux confins de la Normandie, comme son nom ne l'indique pas, ou il était installé au milieu d'une étrange colonie de tamouls qu'il avait ramenés de Ceylan où il

avait exercé son ministère pendant de longues années.

En privé, il nous racontait des histoires a faire dresser les cheveux sur la tête et nous montrait sa croix d'oblat de Marie, une véritable arme de

combat en bronze qu'il passait dans sa ceinture comme un colt 45. Elle était toute tordue depuis qu'elle lui avait été arrachée au cours d'un exorcisme et jetée contre un mur. Le matin, en descendant de sa chambre, il nous demandait rituellement (il parlait très vite avec un inimitable accent normand) :  "avez vous bien dormi ? Mes diables ne vous ont-ils pas dérangés ?".

IL était en effet, comme le saint Curé d'Ars,  la proie de persécution du Très Bas qui lui avait fait connaître à l'avance les conditions de son agonie. Ma femme qui l'a assisté dans ses derniers instants a pu vérifier que ce qu'il redoutait s'est réalisé : il est mort d'étouffement comme il en avait été informé. Il ne cachait d'ailleurs pas que cette perspective lui causait une grande frayeur anticipée. Lorsqu'il était jeune séminariste, le Diable était apparu dans sa chambre sous les apparences d'un jeune homme 'une grande beauté qui lui avait ordonné "adore moi et tue toi !" Le père s'était naturellement confié à son directeur de conscience qui l'avait prévenu qu'il subirait ces attaques toute sa vie.

C'était un merveilleux vieux bonhomme, trapu, carré et dur comme une enclume avec une barbe de patriarche et un sourire d'ange.

J'ai diffusé, il y a une dizaine d'années, sur Radio Courtoisie un entretien de ce merveilleux prêtre  avec un groupe d'enfants.

Un grand moment.

Sa cause a été ouverte à Rome.

 

Loup Blanc (VR) écrivit le 14-11-2001.

 

Si cela intéresse des Vexilla-régiens, je peux proposer les rites d'exorcisme et prières de protection trouvés dans le livre cité hier. Ces textes sont sérieux, avec une explication de leur source historique (mais sans doute trop long pour passer sur VR) et des conditions d'utilisation.

 

Les textes proposés sont disponibles sous forme RTF compressée (ZIP) ci-dessous,  vous pourez les charger  après avoir lu les deux messages suivants :

 

S. de B (VR). répondit le 14-11-2001 :

 

Houla ! Attention. ces choses là sont à manier avec la plus grande prudence.

Un rituel d'exorcisme ne doit être prononcé qu'après une préparation spirituelle longue et sérieuse.

Il ne peut être utilement dit que par un prêtre qui aura longuement jeûné et prié ("ces démons là ne se chassent que par le jeûne et la prière" dit N-S) , reçu l'absolution et communié. Un laïc ne peut pas s'exposer aux risques réels que comporte l'affrontement avec les puissances.

Les prières de protection, en revanche, peuvent être dites, bien sûr mais pas n'importe lesquelles : prières de Saint Benoît, invocation de Saint Michel.

Anecdote : les orthodoxes grecs ont une vénération particulière pour Sainte Marina que son icône montre repoussant un démon. Les prêtres surveillent particulièrement cette icône dans leurs églises parce qu'ils ont constaté que des gens qui viennent s'incliner et prier devant elle sous prétexte de vénérer Sainte Marina sont là, en, réalité pour présenter des demandes au démon présent sur l'icône.

 

Message de Richard (VR) le 14-11-2001 :

 

Oui Prudence.. car on ouvre des portes et déclenche des actions que l'on ne peut plus maîtriser après. De nombreuses personnes ont été possédées en "jouant" avec l'inconnu et n'eurent pas la force ni les connaissances pour résister.

 

Le père Mathieu dit dans cette ITV que tous les cas qu'il avait traités avaient touché a l'ésotérisme, fait tourné des tables etc... Donc, les rites d'exorcisme ouvrent aussi ces portes.. seul une personnes compétente et formée pour cela peut résister et pas toujours. On a vu des exorcistes tombés sous les coups des puissances du mal.

Amitiés

Richard (le druide :) )

 

Et voici envoyés par Loup Blanc le texte du petit exorcisme de Léon XIII (à titre documentaire) ainsi qu'une série de prières contre les influences maléfiques. Pour les charger sous forme RTF (compressée ZIP) cliquez sur le livre.

 

PRIERES CONTRE LE MAL

 

Source : François de Muizon, Les Derniers exorcistes de l’épiscopat révèlent !, éd. Filipacchi, 1996, Paris.

 

1 Petit exorcisme du pape Léon XIII

 

Le « Petit exorcisme contre Satan et les Anges révoltés + est qualifié de « Petit exorcisme + en référence au « Grand exorcisme +, parce qu’il est moins long. Il se différencie également du « Grand exorcisme + par le fait qu’il ne donne pas lieu à l’interrogatoire des démons qui ont envahi le possédé. Il a été publié par ordre du pape Léon XIII en 1866 et est encore utilisé aujourd’hui pour chasser les esprits du Mal. Certains exorcistes le jugent « moins traumatisant + dans la mesure où les esprits ne sont pas sommés de répondre par la bouche du possédé en état de crise, aux questions qui leur sont posées.

            Cet exorcisme ne peut être utilisé, est-il précisé dans une note d’accompagnement délivrée par un monastère français, pour lutter contre des influences démoniaques qui se manifesteraient « par la méchanceté des hommes, par des tentations, des maladies, des calamités de toutes sortes +. Mais qui peut les prononcer ?

            L’+glise catholique répond précisément à cette question. Pendant longtemps, à la suite d’un imprimatur donné par l’évêque de Montpellier en 1934, les simples fidèles ont eu le droit de le réciter, en l’absence d’interdiction expresse venue de Rome et avec le feu vert donné par cet évêque. Cependant, un document officiel émanant (29 septembre 1985) de la « Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi +, organisme qui se trouve au Vatican et qui est chargé des questions de « doctrine + auprès du pape, en a interdit la récitation aux fidèles.

            LE père Morand précise dans son livre « Sors de cet homme, Satan + qu’à travers l’exorciste qui parle et agit  « c’est l’+glise, avec toute l’autorité qu’elle a reçue pour cela du Christ, qui commande aux démons, ce que soulignent avec force les formules à l’impératif +. Ce qui signifie que les « sorciers + qui sont tentés de singer de tels rituels, n’en retirent aucun pouvoir.

            L’interdiction faite par l’+glise au commun des mortels est apportée également parce qu’il est « imprudent de se lancer dans le combat redoutable qu’est un affrontement direct avec le Mauvais si l’on n’y est pas bien préparé (humainement et spirituellement), bien entouré, et bien soutenu par la puissance de l’Esprit (de Dieu) qui seul peut donner à qui Il veut, comme et quand Il veut, l’ensemble des charismes nécessaires à une prière de délivrance +. Le père Morand qui a fait lui-même des exorcismes, parle d’expérience en lançant cette mise en garde.

            Le texte officiel du « Petit exorcisme + que nous présentons ici dans son intégralité se compose de plusieurs prières de la récitation d’un psaume et d’exorcismes proprement dits. Il commence par une célèbre supplique à saint Michel Archange.

« - Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit, Ainsi soit-il.

            Très glorieux Princes des armées célestes, saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat contre les principautés et les puissances, contre les chefs de ce monde des ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans les airs. Venez en aide aux hommes que Dieu a faits à son image et à sa ressemblance, et rachetés à si haut prix de la tyrannie du démon. C’est vous que ma sainte +glise vénère comme son gardien et son protecteur : vous à qui le Seigneur a confié les âmes rachetées, pour les introduire dans la céleste félicité. Conjurez le Dieu de paix qu’Il écrase Satan sous nos pieds, afin de lui enlever tout pouvoir de retenir encore les hommes captifs, et de nuire à l’+glise. Présentez au Très-Haut nos prières afin que, bien vite, descendent sur nous les miséricordes du Seigneur ; et saisissez vous-mêmes l’antique serpent, qui n’est autre que le diable ou Satan, pour le précipiter enchaîné dans les abîmes, en sorte qu’il ne puisse jamais séduire les nations. +

-          Au nom de Jésus-Christ, notre Dieu et Seigneur, avec l’intercession de l’Immaculée Vierge Marie, Mère de Dieu, de saint Michel Archange, des saints Apôtres Pierre et Paul et de tous les saints et appuyés sur l’autorité sacrée de notre ministère, nous entreprenons avec confiance de repousser les attaques et les ruses du démon.

 

Psaume 67

            Que Dieu nous prenne en pitié et nous bénisse !

            Qu’il fasse briller sa face parmi nous,

            Pour que, sur la terre, on connaisse ton chemin,

            Et parmi tous les païens, ton salut.

            Que les peuples te rendent grâce, Dieu !

            Que les peuples te rendent grâce, tous ensemble !

            Que les nations chantent leur joie,

            Car tu gouvernes les peuples avec droiture,

            Et sur terre tu conduis les nations.

            Que les peuples te rendent grâce, Dieu !

            Que les peuples te rendent grâce, tous ensemble !

            La terre a donné sa récolte ;

            Dieu, notre Dieu, nous bénit.

            Que Dieu nous bénisse,

            Et que la terre tout entière

            Le craigne !

 

-          Que Dieu se lève et que ses ennemis soient dispersés ; et que fuient, devant Lui, ceux qui le haïssent.

Comme la fumée s’évanouit, qu’ils disparaissent ; comme la cire fond devant le feu, ainsi périssent les pécheurs devant la face de Dieu.

-          Voici la Croix du Seigneur, fuyez, puissances ennemies.

-          Il a vaincu le Lion de la tribu de Judas, le rejeton de David.

-          Que votre miséricorde, Seigneur, soit sur nous.

-          De même que nous avons espéré en vous.

-          Nous t’exorcisons, esprit immonde, qui que tu sois, puissance satanique, invasion de l’ennemi infernal, légion, réunion ou secte diabolique, au nom et par la vertu de Jésus-Christ (le prêtre fait un signe de la croix), notre Seigneur, sois arraché et chassé de l’+glise de Dieu, des âmes créées à l’image de Dieu et rachetées par le précieux sang du divin Agneau (le prêtre fait un signe de la croix). Désormais, tu n’oseras plus, perfide serpent, tromper le genre humain, persécuter l’+glise de Dieu, ni secouer et cribler, comme le froment, les élus de Dieu (signe de la croix). Il te commande, le Dieu Très-Haut (signe de la croix), auquel, dans ton grand orgueil, tu prétends encore être très semblable, Lui qui veut que tous les hommes soient sauvés, et arrivent à la connaissance de la vérité. Il te commande, Dieu le père (signe de la croix). Il te commande, Dieu le Fils (signe de la croix). Il te commande, Dieu le Saint-Esprit (signe de la croix). Il te commande le Christ, Verbe éternel de Dieu fait chair (signe de la croix) qui, pour le salut de notre race, perdu par ta jalousie, s’est humilié et rendu obéissant jusqu’à la mort, qui a bâti son Eglise sur la pierre solide, et promis que les porte de l’enfer ne prévaudront jamais contre elle, voulant demeurer avec elle tous les jours, jusqu’à la consommation des siècles. Ils te commandent le signe sacré de la Croix (signe de la croix) et la vertu de tous les mystères de la foi chrétienne. Elle te commande, la puissante Mère de Dieu, la Vierge Marie (signe de la croix), qui, dès le premier instant de son Immaculée Conception, par son humilité, a écrasé ta tête trop orgueilleuse. Elle te commande, la foi des Saints Apôtres (signe de la croix). Ils te commandent le sang des Martyrs et la pieuse intercession de tous les Saints et Saintes (signe de la croix).

Or donc, dragon maudit et toute la légion diabolique, nous t’adjurons par le Dieu (signe de la croix) vivant, par le Dieu (signe de la croix) vrai, par le Dieu (signe de la croix) Saint, par le Dieu qui a tant aimé le monde, qu’il lui a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle ; cesse de tromper les humaines créatures, et de leur verser le poison de la damnation éternelle ; cesse de nuire à l’+glise et de mettre des entraves à sa liberté. Va-t’en, Satan, inventeur et maître de toute tromperie, ennemi du salut des hommes. Cède la place au Christ, en qui tu n’as rien trouvé de tes œuvres ; cède la place à l’+glise, une, sainte, catholique et apostolique, que le Christ Lui-même a acquise au prix de son sang.

Humilie-toi sous la puissante main de Dieu, tremble et fuis, à l’invocation, faite par nous, du saint et terrible Nom de Jésus, que les enfers redoutent, à qui les Vertus des cieux, les Puissances et les Dominations sont soumises, que les chérubins et les séraphins louent sans cesse dans leurs concerts en disant : Saint, saint, saint est le Seigneur, le Dieu des armées. +

 

-          Seigneur, exaucez ma prière.

-          Et que mon cri s’élève jusqu’à vous.

-          Le Seigneur soit avec vous.

-          Et avec votre esprit.

 

Dieu du ciel, Dieu de la terre, Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Patriarches, Dieu des prophètes, Dieu des Apôtres, Dieu des Martyrs, Dieu des Confesseurs, Dieu des Vierges, Dieu qui avez la puissance de donner la vie après la mort, le repos après le travail ; parce qu’il n’y a pas d’autre Dieu que vous et qu’il ne peut y en avoir si ce n’est vous, le Créateur de toutes les choses visibles et invisibles, dont le règne n’aura pas de fin ; avec humilité, nous supplions votre glorieuse Majesté de daigner nous délivrer puissamment et nous garder sains de tout pouvoir, piège, mensonge et méchanceté des esprits infernaux. Par le Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.

      Des embûches du démon, délivrez-nous Seigneur.

      Que vous accordiez à votre +glise la sécurité et la liberté pour vous servir ; nous vous en supplions, exaucez-nous.

      En final, on asperge d’eau bénite l’endroit où l’on se trouve.


2 Prières pour éloigner les mauvais esprits

 

            Ces prières ne sont pas, chez les chrétiens, qui en utilisent certaines depuis près de deux mille ans, des paroles magiques qu’il suffirait de prononcer pour être exaucé automatiquement et délivré par enchantement de l’emprise d’énergies malfaisantes. Elles ne sont pas non plus réservées à des initiés ou à des cultes secrets. Ce n’est pas de la sorcellerie, même blanche comme on dit. Elles s’adressent à des saintes et à des saints pour leur demander d’intervenir auprès de Dieu (ou de son Fils Jésus-Christ) pour qu’Il vienne en aide à ceux qui sont dans la détresse à cause de l’action malfaisante des anges rebelles. Il s’agit aussi de  demandes d’assistance et de soutien adressées à la Vierge que les catholiques considérent comme leur Protectrice face aux forces du Mal. Nous en avons choisi un certain nombre qui reflètent toutes, à divers degrés, cet état de foi en Dieu et de croyance en son Pouvoir contre Satan.

 

  1. Le « secret + des moines de la Vallée du Nil

 

Les premiers moines installés dans le désert égyptien, le long de la vallée du Nil, dès le troisième siècle, ont confié à Jean Cassien qui le rapporte dans ses « Conférences +, ce qu’ils appellent eux-mêmes un « secret + capable d’écarter les mauvais esprits. Il s’agit, en réalité, non pas d’une prière originale mais d’une imploration tirée du psaume 70 (et reprise dans plusieurs autres psaumes) : « Mon Dieu, au secours ! Seigneurs viens à mon aide ! + Les moines de ces temps reculés précisaient que ce « secret + ne devait pas être confié à qui n’était pas capable d’en faire bon usage et qu’il convenait donc de ne pas le divulguer inconsidérément. Nombre d’offices monastiques commencent aujourd’hui, sous des formes très voisines par cette « prière + qui n’est plus du tout un secret.

Selon un tradition très ancienne, ce psaume 70, extrait du Livre des Psaumes de la Bible (Ancien Testament), est lui-même conseillé pour lutter contre les démons. Il appartient à cette catégorie de psaumes qui sont des prières d’appel au secours, adressées à Dieu, des sortes de SOS lancés au ciel pour ne pas sombrer face aux assauts de celui qui est appelé « l’ennemi +.

L’ensemble des psaumes (il y en a cent cinquante et un) a été réuni dans un Livre, au troisième siècle avant notre ère.

Dans le psaume 70, le récitant implore le Seigneur pour qu’Il écarte les entités malfaisantes qui rôdent et même qui parlent.

            « Ô Dieu viens me délivrer,

            Seigneur, viens vite à mon aide !

            Qu’ils rougissent de honte,

            Ceux qui cherchent ma mort ;

            Qu’ils reculent déshonorés,

            Ceux qui désirent mon malheur !

            Qu’ils repartent sous le poids de la honte,

            Ceux qui font : « Ah ! Ah ! +

            Qu’ils exultent de joie à cause de toi ;

            Tous ceux qui te cherchent !

            Qu’ils disent sans cesse : « Dieu est grand +,

            Ceux qui aiment ton salut !

            Je suis pauvre et humilié

            Dieu, viens vite à moi !

            Tu es mon aide et mon libérateur :

            Seigneur, ne tarde pas ! +

 

            La lecture d’autres psaumes est également conseillée : psaumes 11, 13, 22, 31, 35, 51, 54 et 67.

 

  1. Prières à la Vierge

 

La première des prières à la Vierge est, pour tout catholique, le « Je vous salue, Marie + qui peut se dire avec le chapelet, c’est-à-dire par dizaine entrecoupée d’un « Notre Père +. Le « Je vous salue + est adressé en toutes circonstances à la Mère de Jésus, et donc à l’occasion pour lui demander de l’aide face à des entités négatives et maléfiques.

D’autres prières ont été laissées par des saints ou des mystiques. Parmi celles-ci, on peut signaler celle de l’abbé Louis-Edouard Cestac (1801-1868) écrit en 1863 sous l’effet, pense-t-on, d’une « inspiration divine +. Sa diffusion a été très rapide après son approbation par plusieurs évêques. En janvier 1864, elle fut proposée au pape Pie IX qui a suggéré de la dire comme prière préparatoire à la fête de l’Immaculée Conception. Le 8 juillet 1908, le pape Pie X en a fait une « prière indulgentiée +. Son titre exacte est : Prière à la Reine des Anges.

Le père Cestac, qui vécut principalement au pays Basque à Anglet (Notre-Dame de Bon Refuge), est le fondateur des Servantes de Marie et des Bernardines, sœurs contemplatives qu’on appelle aussi Silencieuses de Marie.

On affirme que cette célèbre prière a aidé de nombreuses personnes tourmentées par les forces du Mal. Elle est présentée comme « un remède contre les esprits  de ténèbres et les forces de haine et de peur +.

Il était recommandé de « l’apprendre par cœur + pour être capable de la dire en toutes occasions en cas d’urgence.

« Auguste Reine des cieux, souveraine Maîtresse des Anges, vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d’écraser la tête de Satan, nous vous le demandons humblement, envoyez vos légions saintes, pour que, sous vos ordres, et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l’abîme.

« Qui est comme Dieu ?

« Ô bonne et tendre Mère, vous serez toujours notre amour et notre espérance.

« Ô divine Mère, envoyez les saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi.

« Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous. +

 

  1. Oraisons et prières de délivrance

 

Certaines « oraisons + plus ou moins anciennes ou « collectes +, remontant à une époque où il était plus habituel qu’aujourd’hui de demander à Dieu, aide et protection contre Satan et le péché, sont parfois conseillées.

En voici des exemples assez significatifs.

« Réveillez votre puissance, Seigneur, et venez pour que, dans le grand péril où nous sommes à cause du péché, nous puissions trouver en vous le défenseur qui nous délivre, et le libérateur qui nous sauve. +

« Aie pitié de moi, Seigneur, aie pitié de moi ! C’est en toi seul que j’ai mis ma confiance. Du ciel, Dieu enverra ton secours pour me délivrer ; et il couvrira de honte ceux qui veulent me fouler aux pieds. +

« Confie au Seigneur ta destinée : c’est lui qui te soutiendra. Je crie vers le Seigneur,et il exauce ma prière lorsque mes ennemis s’approchent de moi. +

« Seigneur, viens à mon secours, viens me délivrer ; ne tarde pas davantage ! Honte et confusion aux ennemis qui guettent mon âme ! + (imploration tirée du psaume 70 et assez proche du « secret + des moines)

« Confie au Seigneur tes soucis ; c’est lui qui te nourrira. Chaque fois que je crie vers le Seigneur, il exauce ma prière malgré ceux qui en veulent à ma vie. +

Prière dite (aujourd’hui encore) lors de l’office des complies ! « Nous t’en supplions, Seigneur, visite cette maison, et repousse loin d’elle toutes les embûches de l’ennemi ; que tes saints anges viennent l’habiter pour nous garder dans la paix, et que ta bénédiction demeure à jamais sur nous. Par Jésus le Christ, notre Seigneur. +

Il faut rappeler que pour les chrétiens, la prière et le jeûne sont deux « armes + contre les esprits du Mal car elles permettent, pensent-ils, de s’endurcir sur un plan spirituel. La prière suivante, adressée à Dieu généralement durant le carême pour être aidé face aux influences négatives de certaines forces hostiles, en est une illustration significative :

« Daignez, Seigneur, nous accorder le secours de votre grâce, pour qu’en nous appliquant comme nous le devons à la prière et au jeûne, nous puissions échapper aux ennemis qui menacent notre âme et notre corps. +

Les prêtres prescrivent encore diverses prières dites de délivrance ou pour rompre « les liens +, à l’image de cette Prière de guérison intérieure + (Notre Dame de la Délivrance)

« Seigneur Jésus que l’amour de Ton Cœur m’envahisse. Apprends-moi à me souvenir que, si je suis venu à l’existence, c’est parce ce que j’ai été désiré de Toi et que je suis aimé de Toi. Rencontre ma vie depuis le commencement où je fus conçu jusqu’à ce jour.

« Guéris-moi de toute blessure qui a atteint mon cœur, ma sensibilité, ma mémoire, mon imagination, mon intelligence, ma volonté.

« Libère mon être de tout lien, de toute chaîne qui me rend esclave.

« Par ton Esprit Saint, je veux vivre libre et joyeux, à Ton service et au service de mes frères.

« Jésus, pour la Gloire du Père, et par les mains de Marie, je me donne tout entier à Toi, corps, âme et esprit. Merci de m’avoir créé. +

 

  1. Prières à saint Michel Archange

 

La célèbre supplique à saint Michel Archange qui ouvre le « Petit exorcisme + peut être prononcée par le simple fidèle. Elle permet d’appeler à l’aide cet archange qui a chassé Satan du Ciel, comme le rapporte « L’apocalypse de saint Jean +.

« Très glorieux Princes des armées célestes, saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat contre les principautés et les puissances, contre les chefs de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans les airs. Venez en aide aux hommes que Dieu a faits à son image et à sa ressemblance et rachetés à si haut prix de la tyrannie du démon. C’est vous que ma sainte +glise vénère comme son gardien et son protecteur : vous à qui le Seigneur a confié les âmes rachetées, pour les introduire dans la céleste félicité. Conjurez le Dieu de paix qu’Il écrase Satan sous nos pieds afin de lui enlever tout pouvoir de retenir encore les hommes captifs, et de nuire à l’+glise. Présentez au Très-Haut nos prières, afin que, bien vite, descendent sur nous les miséricordes du Seigneur ; et saisissez vous-même, l’antique serpent, qui n’est autre que le diable ou Satan, pour le précipiter enchaîné dans les abîmes, en sorte qu’ils ne puisse jamais séduire les nations. +

Les exorcistes indiquent cette autre prière à saint Michel Archange, écrite également par le pape Léon XIII et qui fut dite, pendant un temps, à la fin de la messe.

« Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat ; soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon. Que Dieu exerce sur lui son empire, nous le demandons en suppliant ; et vous, prince de la milice céleste, repoussez en enfer, par la vertu divine, Satan et les autres esprits mauvais qui errent dans le monde pour la perte des âmes. Ainsi soit-il. +

 

5.       L’intercession des saintes et des saints

 

Prière à saint Jean-Marie Vianney.

 

« Ô Saint Curé d’Ars, elles sont demeurées célèbres les attaques infernales dont vous avez eu à souffrir. Pour vous rompre de fatigue et vous faire abandonner votre tâche sublime de convertisseur, le démon est venu troubler, pendant de longues années, le si court repos de vos nuits. Mais vous l’avez vaincu par la mortification et la prière.

« Ô puissant Protecteur, vous savez que le tentateur me désire du mal, et qu’il en veut à mon âme baptisée et croyante. Il voudrait me faire tomber dans le pêché pour me dégoûter de la vertu et des sacrements. Mais, bon saint d’Ars, vous écarterez de moi les traits de l’ennemi.

« Saint Curé d’Ars, j’ai confiance en votre intercession. Priez spécialement pour moi. +

 

Prière à sainte Geneviève.

 

« Sainte Geneviève,

« Vous qui, par les veilles, les pénitences et la prière, assuriez la protection de Lutèce, intercédez auprès de Dieu pour Paris, pour notre Patrie, pour les foyers chrétiens et les âmes consacrées.

« Vous qui guérissiez les aveugles et chassiez les démons, obtenez-nous la lumière de Dieu et rendez-nous plus forts dans les tentations.

« Vous qui aviez d’abord le souci des pauvres, protégez les malades, les isolés, les chômeurs.

« Vous qui, à travers les siècles, n’avez jamais cessé de veiller sur Paris, aidez-nous à garder la grandeur et le rayonnement de notre capitale.

« Que votre exemple soit pour nous un encouragement à toujours chercher Dieu et à le servir en nos frères. +